Un début de saison qui me sourit enfin

Publié le par Thomas GUYARD

Le printemps a été très précoce au Québec, se qui nous a permis de faire quelques sortie avant la fermeture générale le 31 mars.
Avec Cedric nous avons fait deux jours au musky sur notre spot préférer, lui principalement au bull dawg et moi a la mouche.
Cedric a manqué plusieurs poissons mais a réussi a faire un 43" (1m12) au bull dawg
DSCF9143.JPG
DSCF9145--1024x768-.JPG   
quand a moi, a la mouche sa à été très dur, j'ai pu faire une sortie de plus que Cedric et en 3 jours de pêche j'ai eu 5 suivi mais pas une attaques, juste quelques brochets.
par contre deux de ces musky passait 1m20
 
donc la fermeture arriva sans que je puise faire mon musky et il va falloir maintenant attendre le 15 juin pour les rattaquer.
 
mais en attendant il reste quelques espéces qui sont pêchable a l'année dont le poisson castor, un espèce préhistorique qui ressemble un peu a un mélange d'aïmara et de snakehead.
c'est un poisson qui a vraiment une sacrée patate et on le trouve en général dans les zones peu profondes où l'eau est plus chaude.
donc après deux sortie bredouille sur un lac près de chez moi, a cause d'une eau très sale et d'un vent rendant cette pêche a vu presque impossible (faut bien se trouver une escuse ;) ) je tente ma chance sur une autre zone bien plus éloignée mais apparament très productive.
donc c'est partie pour un 200 km avec le kayak sur le toit pour essayer de se faire enfin un poisson castor.
une fois sur l'eau, je part direct sur des iles qui offrent un bon abris du vent et après 3 heures de prospection, toujours rien, sa sent le capot .....
je tente ma chance sur une autre île qui offre un peu plus d'abris au vent et trouve une zone avec quelques petits achigans qui se font dorer au soleil, c'est bon signe.
aprés quelques dérive compliqués a cause du vent, je vois enfin une tache sur le fond qui pourrait être un poisson castor. Je m'ancre et envoi mon senko en wacky sur une des extrémité de la silhouette, je chatouille la bestiolle avec le leurre pour vérifier que c'est bien un poisson, mais aucune réaction. je change de côté, et a peine je lui chatouille le museau qu'il aspire carrement le senko.
et PAF un gros ferrage pour pepère, mon premier poisson castor, un petit mâle survitaminé.
DSCF9254--1024x768-.JPG 
 
sur une autre dérive, toujours dans la même baie, je ferai une grosse femelle d'environ 65 cm
Puis en changeant de baie je tombe enfin sur le hot spot, une petite bande de roseau est farcie de poisson castor, il y a un poisson tout les mètres.
a ce moment de la journée, ils étaient comme endormis, et il fallait leur chatouiller la gueule avec le leurre souple pour déclencher assez souvent un gobage.
 
DSCF9264--1024x768-.JPG
En tout je sortirai 10 poissons dans cette journée, et j'ai découvert une espèce vraiment sympas qui offre de sacrés combats, sa vallait le coup de se faire 400 km :)
 
Donc voila une petite vidéo de quelques poissons pris dans cette baie et de la grosse femelle au début.
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

thomas 08/05/2012 10:04

Nice video thomas ;) ce poisson est plutot sympa faut avoue on dirrai un snakhead..:D

2 semaine debut septembre pour moi je ne tien plus deja :D !!!
See U